L’Ostéopathie

L’ostéopathie, c’est quoi ?


L’ostéopathie est une méthode de soins dont l’objectif est de déterminer et traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures du corps.

Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé.

L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’auto-équilibrer et à se réadapter au mieux.

Elle repose sur trois concepts principaux :

  • La main : l’ostéopathie est une thérapie manuelle en effet notre main est notre outil d’analyse et de soin ;
  • La prise en compte de la globalité de l’individu : il s’agit d’une vision hollistique ;
  • Le principe d’équilibre tissulaire.

 

12165993_10206442522554744_1959166949_nElle nécessite des compétences spécifiques, une formation de 5 ans à temps plein suivant  un cursus de 4420 heures répondant au format de 4200 heures recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Cette thérapie repose sur une connaissance approfondie de l’anatomie, du fonctionnement du corps et des interactions entre chacun de ses systèmes.

Elle prévient et soigne de nombreux troubles physiques et agit également aux plans nerveux, fonctionnel et psychologique. Elle aide chacun à gérer, de manière responsable et autonome, son « capital santé ».

Après un interrogatoire et un examen approfondis des bilans radiologiques et biologiques du patient, l’ostéopathe va précisémment déterminer les indications et contre-indications de sa thérapie.

Grâce à des tests palpatoires spécifiques, l’ostéopahte explore le corps à la recherche des zones qui présentent des restrictions de mouvement susceptibles d’altérer l’état de santé.

L’ostéopathe choisit les techniques les plus confortables et les plus adaptées à chaque patient en fonction de son âge, sa morphologie et du motif de consultation.

Pour qui ?


    • Nourrisson
    • Enfant
    • Adulte
    • Personne agée
    • Femme Enceinte

 

Pour quoi ? 


  • Le système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, douleurs lombaires, lumbago, douleurs dorsales, douleurs de côtes, douleurs cervicales, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs mandibulaires, périarthrite de l’épaule, etc ;
  • Le système neurologique : Névralgie cervico-brachiale, intercostales, douleurs nerveuses de la face ( névralgie faciale), curalgies, sciatiques, etc ;
  • Le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroides, oppression, etc ;
  • Le système digestif : ballonements, hernies hiatales, flatullences, troubles hépato-biliaires, collites, constipation, ptose organique, digestion difficile, gastrites, acidité gastrique, reflux gasto-oesophagien, éructations, troubles fonctionnels intestinaux, etc ;
  • Le système ORL et pulmonaire : rhinites, sinusites, otites, vertiges, acouphènes, céphalées, migraines, bronchites, asthme, larmoiements, perte d’odorat, etc ;
  • Le système gynécologique : règles douloureuses, malposition utérine, travail pré et post accouchement, etc ;
  • Le système Neuro-végétatif : état dépressif, hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil, etc ;
  • Les séquelles de traumatismes : fractures, entorses, chute, accident de la voie publique, etc ;
  • Post-opératoire : Adhérences viscérales, fibrose des tissus, travail des cicatrices, etc ;
    • Pathologies néonatales : coliques, régurgitation, strabisme, traumatisme de l’accouchement, perturbation sommeil, otites, retard locomoteur ;
    • Le Nourrisson : Pathologies congénitales : déformations crâniennes (plagiocéphalie), torticolis congénitaux.

 

Prévention


Des traumatismes physiques ou émotionnels, ancien ou passés inaperçus ou marquant, sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses même plusieurs années après le choc.

L’ostéopathe fait prendre conscience à chacun qu’il est responsable de son capital santé qu’il faut ainsi préserver par suivi ostéopathique et une bonne hygiène de vie.